"Parce qu'il n'y a pas de chef entre toi et moi..."

Publié le par l'aiguilleuse du Ciel


Découvrez Grégoire!




Parce que je sais qu'il n'y a pas de rapport de force entre toi et moi, que je sais qu'il n'y a pas de chef,
Parce que tu me taquines quand même avec ça, et que mon sourire dessine le tien,

J'écris ces lignes parce que je ne sais pas comment te dire ce que je ressens,
te faire comprendre que je comprends...

Parce que l'être que tu es, est devenu mon ami,
et que je ne désire pas que tu fasses "bonne figure" en devenant un autre,

Parce que c'est dur pour moi, parfois de "savoir",
de laisser l'autre "sombrer" pour savoir,

J'ai tellement envie de te protéger, même si tu es "plus grand" que moi,
te câliner parce que tu es unique,

Pour te montrer que je suis là,
que ma tendresse croise la tienne,

Voir tes yeux s'illuminés,
sentir que tu es joyeux,

Percevoir tes sourires,
croiser la vérité de tes yeux,

Mais je ne peux pas m'avancer,
et tout chambouler,

Je ne peux pas décréter ceçi ou cela,
sans me douter que ta vie changera,

On discute pourtant de tout,
sérieusement ou en délirant,

Des grimaces aux bras tendus,
des câlins aux larmes contenues,

Comment pourrais-je davantage te dire,
que celui que tu es désire (re)vivre,

Comment pourrais-je te montrer ma présence,
sans que je me sente devenir de trop,

Devrais-je apprendre à ne plus douter,
devrais-je apprendre à relativiser,

Devrais-je comprendre que tu vas vraiment bien,
que ce n'est pas juste "mine de rien",

Pourquoi suis-je désarçonner,
me suis-je vraiment tromper,

Qu'il n'y a pas de nostalgie,
que tu n'es pas si seul au fond,

Que ce seraient mes propres émotions,
qui fausseraient mon interprétation,

Est-ce que ça se pourrait que j'ai vu juste,
et qu'en cela tu ais pris peur,

Est-ce que mes mots ont touché une faille,
as-tu peur que j'en abuse,

Je tourne en rond quand je veux t'approcher,
pourtant tu es là, contre moi,

Dois-je croire ton regard presque blessé,
ou mes sensations "tendresse recherchée",

Mettre de côté ce lien si ancien qui nous unis à nouveau,
me dire que même mes voyages peuvent me tromper,

M'approcher, ou devenir silencieuse,
être celle qui t'aide, ou celle qu'on évite,

Etre moi, ou me faire discrète,
présence affectueuse recherchée, ou inappropriée,

Je ne doute pas vraiment de mon "feeling",
je reste là j'espère que tu le sais,

Je ne suis pas la seule à t'aimer,
crois-moi c'est juste ma vérité....





Publié dans petites mentions

Commenter cet article